Les 8 essentiels pour un brief projet efficace.

Contrairement à un bon plat, qui ne nécessite pas toujours une recette précise, un brief bien défini est souvent le point de départ d’un projet réussi. Voici les 8 éléments essentiels à la construction d’un brief (créatif ou autre) pleinement efficace.

 

 

1. Votre entreprise et son contexte.

 

Commencez par le commencement, vous. Présentez votre entreprise et le contexte qui entoure le projet que vous souhaitez lancer :

 

  • Présentation de votre entreprise
  • Domaine d’activité (produits / services) ?
  • Positionnement ?
  • Contexte actuel ?
  • Projets / transformations / nouveautés en cours ou à venir et qui sont liés à la mission ?
  • etc.

 

N’hésitez pas à renseigner ici le lien vers votre site web ou joindre tout document complémentaires susceptibles d’étayer votre propos.

 

2. Votre projet et ses objectifs.

 

Probablement la partie la plus importante de votre brief. Celle qui permettra aux freelances de comprendre le ou les objectifs de la mission et d’en mesurer la finalité.

 

  • Présentez votre projet 
  • Vos attentes
  • Les enjeux poursuivis
  • Les résultats attendus
  • Les critères utilisés pour mesurer le résultat

 

Un objectif peut être de plusieurs types : objectif d’image (ex : notoriété, changement de positionnement, …), objectif commercial (acquisition, fidélisation, …). De l’expression claire de votre projet et de ses enjeux dépendra la pertinence de la réponse apportée par les freelances.

 

3. Vos cibles.

 

Expliquez qui sont vos consommateurs, les caractéristiques de votre cible (âge, localisation géographique, mode de vie ou de consommation, centres d’intérêt, etc.) ainsi que son rapport à vos produits ou vos activités.

 

4. Les livrables attendus.

 

La liste des livrables détaille tous les éléments attendus dans le cadre du projet. Pour chaque livrable, indiquez clairement le travail à réaliser : est-ce une refonte ou une réalisation à part entière ? est-ce une optimisation d’un contenu existant ?

 

  • Les différents types de supports (ex. 4 pages web, 6 affiches 4×3, 1 site e-commerce avec X pages, 3 vidéos de 30s, …)
  • Les différents types de fichiers (ex. PDF, PNG, PSD,.mov etc.)
  • Les dimensions 
  • Les langues concernées (français uniquement ou plusieurs langues)
  • Les éventuelles déclinaisons de messages
  • Toute autre information importante

 

Notez que lors de vos échanges avec les freelances il arrive parfois que des propositions alternatives de livrables vous soient faites pour, par exemple, mieux répondre à des contraintes de budget ou de planning, mais sans remettre en question vos objectifs. 

 

5. La concurrence.

 

Qui sont vos concurrents ? Sur ce projet en particulier, que font vos concurrents à titre de comparaison, de différenciation ? Quelles sont les « best practices » et « worst practices » que vous souhaitez suivre, éviter ?

Dresser un panorama de votre environnement concurrentiel peut se révéler un point d’aide et d’orientation très utile au moment de choisir une direction (artistique notamment) différenciante pour votre projet. 

 

6. Les guidelines.

 

Qu’il soit créatif ou non votre projet doit s’intégrer dans l’univers existant de votre entreprise et s’aligner avec vos objectifs. Précisez alors les notions de :

 

  • Tonalité
  • Message
  • Univers visuel.

 

Si vous possédez des guidelines de marques, ou des règles d’exécution à respecter, partagez-les. N’hésitez pas non plus à partager tout projet en cours ou passé susceptible de servir d’exemple ou d’inspiration.

 

Concernant les inspirations, si vous possédez déjà des idées de l’orientation à donner à votre projet, partagez avec les freelances des éléments visuels pouvant éclairer leur réflexion. Cela leur permettra également de se rendre compte du style, du niveau de créativité, de complexité, etc. que vous attendez.

 

Évitez toutefois d’être trop précis ou trop directif à ce stade. Il vaut parfois mieux ne donner que des intentions au sens large plutôt que des directions pré-définies et laisser la créativité des freelances faire le reste.

 

7. Timing & Budget.

 

Pensez à communiquer toutes les contraintes connues, notamment de timing et de budget.

 

Si votre projet s’inscrit dans une échelle de temps précise, cela permettra dans un premier temps aux freelances d’évaluer s’ils sont en capacité de répondre à votre demande ou non. Dans un second temps, cela vous permettra de définir clairement les échéances de livraisons ainsi que les différentes étapes de discussions intermédiaires avec les freelances.

 

Tout comme le timing, si vous disposez d’une enveloppe budgétaire fermée, précisez-le. Votre budget déterminera la réalité des livrables et, le cas échéant, les ajustements à y apporter pour trouver le bon équilibre entre vos attentes et ce qui est réalisable.

 

8. Les interlocuteurs.

 

Une relation fluide entre les différentes parties-prenantes est primordiale au bon déroulement d’un projet. Détaillez le nombre de personnes impliquées dans votre équipe et surtout le rôle et le périmètre de chacun. L’utilisation de la plateforme collaborative A line vous permettra ensuite de garantir un partage des informations optimal et un suivi de votre projet efficace.  

 

En suivant ces 8 points pour la construction de votre brief, vous serez en mesure de poser des bases solides à votre projet et communiquer ainsi aux freelances toutes les informations nécessaires pour garantir une collaboration et une exécution à succès.